Phalaris-Phalaros

« L’Alpiste faux-roseaux3 était vraisemblablement déjà connue dans la Grèce antique, mais on ne sait rien d’un usage traditionnel comme psychotrope.Depuis quelques années les « chamanes des caves » essaient de concocter des analogues de l’ayahuasca, breuvage fort psychotrope.Un extrait de feuilles et de racines de Phalaris arundinacea combiné avec le Peganum harmala aurait, une fois bu, des effets hallucinogènes similaire à ceux de l’ayahuasca.
On trouve parfois un taux élevé de gramine, un alcaloïde très toxique. » Extraits de l’article Wikipedia

 

Proche de la série Zeolite, Phalaris-Phalaros pose l’aspect des bâtiments. J’ai pratiqué le juste apercevoir qui permet de posé le trouble passé et à venir telle qu’il peut apparaitre aux bords des réalités.

c.t

²1

Phalaris-Phalaros ²2

²2

Phalaris-Phalaros ²3

²3

Phalaris-Phalaros ²4

²4

Phalaris-Phalaros ²5

²5

© Coline Termash – Droits Réservés –

¬acquérir ¬

 


About this entry